Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 14:51

Que néni , vous  ne m'y contraindrez pas même au non de la raison d'état, aucun voile ne viendra  ternir mon casque d'or.

M'enfin il me prend pour une blonde celui là avec son carré de tissus blanc , serait il rouge ou jaune que la réponse aurait été la même.

On aurait été déçu  si elle ne l'avait pas regardé de son regard troublé par la colère pour énoncer en un seul mot non je n e me soumettrai pas à ces pratiques .

Alors que la France est  saisie d'une façon polémique par cet accessoire qui n'est pas de mode on ne pouvait attendre autre chose comme réaction

Pensez en ce que vous voulez , moi je gardes mes idées pour moi et je les mets dans ma poche avec un foulard dessus.

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 19:32

On a tous un port d'attache, notre coin  de bleu dans la vie, le mien n'est pas au bord de la mer mais il n'en est pas moins beau pour autant.

Quelques platanes , une eau verte qui dort  des péniches ventrues, des plaisanciers qui sommeillent et ce là au centre de la ville avec sa passerelle des soupirs qui abrite les amoureux  les berges sableuses et calmes du canal du midi..

Il a connu nos amours de jeunesse , il abrité une grande partie de notre vie , je ne le vos jamais sans émotion c'est mon Port Saint sauveur.

Repost 0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 11:58

A l'image du château Henri IV qui tombe en ruine faute de repreneur , la France tombe en déliquescence, perte de confiance dans les politiques, montée des extrêmes, avènement de l'islamisme, embrasement des banlieues, désaveu de la police.

On ne sait plus à quel saint se vouer , les saints ont disparus au profit des démons, les valeurs s'envolent comme les tuiles du toit sous les vents de la colère.

Qu'elle alternative aujourd'hui , une islamisation de la France , une radicalisation à outrance ou une mièvrerie qui amènera la France à une profonde décadence.

Il faut réagir il n''est pas trop tard ne nous laissons pas bercer du chant des sirènes, cela risque d'être celles qui annoncent le feu.

Repost 0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 10:16

Passe moi une poignée de clous mon canard, ce n'est quand même pas un monde de cruxifier celui là.

Et pendant ce temps la stylo pen réécrit la France à l'encre bleue, elle ne perd rien pour attendre, on se débarrasse d'abord des deux autres et puis on s'occupera d'elle ensuite, avec toutes ses casseroles elle ressemble à une mariée.

La France  s'en va a vau l'eau il serait temps de réagir on ne peux pas nous voler notre destin à coup de faits divers soigneusement distillés.

A quand  le réality schaw ou on enfermera les candidats et ou ils seront filmés  vingt quatre heures sur vingt quatre et ou le public éliminera le moins méchant  car bien sur  c'est le plus tordu qui règne.

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 18:56

Les murs de nos villes suintent de nos désillusions

Entre paroles assassines , mensonges programmés et demi vérités.

Ils en ont tous assez des non dit  des attaques en tout genre.

La terre ne tourne  elle qu'autour de  malhonnêtes et la probité  n'existe t'elle plus.

Les murs de nos villes suintent de nos désillusions.

Heureusement il nous reste la Saint valentin

Un peu d'amour changerait peut être les choses.

On veux rêver d'un monde apaisé ou le lendemain ne serait pas que rancoeur

un lendemain en forme de coeur.

Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 10:39

J'écris des gribouillis sur le mur de ta vie

Dés le premier jour que je  t'ai  vu j'ai  été pris.

La plus belle découverte ce fut toi

je n'ai plus voulu être jamais loin de toi.

J'écris des gribouillis sur le mur de ta vie

J'étais comme une page  blanche en attente d'écriture

tu a tracé sur ma vie ta calligraphie  et la marque dure.

Le bonheur a deux nous l'avons gagné

dans un combat constant envers l'adversité.

J'écris des gribouillis sur le mur de ta vie.

Les années ont passées et nous avons blanchis

nous sommes au déclin de notre belle vie.

Aujourd'hui quand je regarde en arrière

je vois derrière nous tomber le barrières

J'écris des gribouillis sur le mur de ta vie

Repost 0
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 18:13

Un dilemme  pile ou face

la lutte oui contre le discrédit mais à l'issue si la mise en examen arrive il se retire.

On attend  un candidat  qui se batte pas un joueur de poker alors ne filez pas relevez le débat  on attend beaucoup de vous  ne nous décevez pas.

Repost 0
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 09:56

Et voilà revenue la Valse hésitation ils aurons à choisir

Entre les deux le pire

Le candidat iconoclaste qui promet  ce que l'on veux

L'autre issue du gouvernement qui donne ce qu'il peux.

On donne l'un gagnant misant sur le fait que démagogie fait loi.

L'autre se défend il sera le meilleur pour éviter le déclin et il a la foi.

Seraient t'on manipulés

les dés sont ils pipés.

La seule vérité ne réside elle pas dans le fait

Que comme dans les chaises   musicales les jeux sont déjà faits

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 10:59

Elle s'appelait Arthemise, et sa mère lui criait dessus dans les rues de Kinchasa , Athemise met ta chemise  ce n'est pas une tenue pour toi , c'est vrai qu'il faisait si chaud dans les rues ce jour là.

Il y a bien longtemps que l'on ne l'appelle plus Arthemise elle a quitté son pays  pour suivre sa mère qui aimait la France.

Aujourd'hui elle est là dans ce hall de gare où il fait froid vêtue d'un boubou improbable, ses cheveux crépus blanchis par la rue  couverts de chiffons de couleurs et elle chante  en tournant sur elle même, dans l'indifférence des voyageurs qui la frôle sans la voir.

Bientôt la gare va fermer, elle va retrouver son abribus qu'elle squatte comme chaque nuit elle va chercher dans une cache son caddy rempli de sacs poubelles et elle rempli l'espace entre les vitres jusqu'à mi hauteur d'homme barrage contre le froid qui mord

Elle regarde autour d'elle les lumières des appartements là où il fait chaud et elle les hais de tout son âme, alors elle chante pour elle même, son cerveau c'est brouillé la rue la tué avant que son corps ne décline aussi.

La température est descende à moins quinze la nuit  dernière annonce t'on à la météo, et une ligne dans les faits divers informe que l'on déplore la mort d'une SDF née à KINCHASA prénommée ARTHEMISE.

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 10:32

A vaux l'eau tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse,l'image de la gauche c'est tellement dégradée  au fil des années , la politique politicarde  a pris le dessus  et a éloigné les électeurs de leurs élus.

On ne les croit plus ,seul retentit le chant des nouvelles sirènes, la porte est ouverte à ceux qui prônent le renouveau place aux beaux parleurs qui peuvent encore faire rêver.

On constate que la valse  continue, qu'en Amon cela ne va guère mieux tandis que dans mon bourg on tire un peu d'épingle du jeu alors que la macron  mania opère.

Le stylo pen à l'encre bleue ne fait plus recette, pâlie par l'ombre des nouveaux dictateurs, ceux de l'argent et des promesses démagogiques.

Méfions  nous des rêves le réveil risque d'être dur, il et plus facile d'emprunter le chemin des sables mouvants que celui du sentier de rocaille.

Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories