Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 10:32

A vaux l'eau tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse,l'image de la gauche c'est tellement dégradée  au fil des années , la politique politicarde  a pris le dessus  et a éloigné les électeurs de leurs élus.

On ne les croit plus ,seul retentit le chant des nouvelles sirènes, la porte est ouverte à ceux qui prônent le renouveau place aux beaux parleurs qui peuvent encore faire rêver.

On constate que la valse  continue, qu'en Amon cela ne va guère mieux tandis que dans mon bourg on tire un peu d'épingle du jeu alors que la macron  mania opère.

Le stylo pen à l'encre bleue ne fait plus recette, pâlie par l'ombre des nouveaux dictateurs, ceux de l'argent et des promesses démagogiques.

Méfions  nous des rêves le réveil risque d'être dur, il et plus facile d'emprunter le chemin des sables mouvants que celui du sentier de rocaille.

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:56

Me voici dans cette grande surface aux premiers jours des soldes , pas vraiment par besoin mais un peu par jeu.

Ce gout me vient de l'enfance , famille nombreuse cet exercice annuel était une nécessité et demandait astuce et énergie pour faire des bonnes affaires.

Je me trouvais devant une gondole où des pulls à cinquante pour cent étaient proposés mais dans des tailles limités.

Le regard fixe je fonçais dans la foule comme un oiseau sur sa proie, fouillant fébrilement pour trouver la bonne taille quand je me trouvais confronté à un problème , le pull objet de ma convoitise était déjà pour moitié entre les mains d'un autre acheteur  compulsif.

Nos regards mauvais se croisèrent nous étions près à en découdre, quand me revint une image d'une bande dessinée des années soixante illustrant la période des soldes montrant deux mégères s'arrachant un vêtement .Aussitôt le ridicule de la situation m'apparût et je souris de cette situation.

En réponse la pression de mon antagoniste se relâcha  et un sourire éclaira son visage et nous nous excusâmes de concert.

Je me rendis compte en cet instant de l'effet miroir si vous projetez une image positive vous bien souvent en retour un retour positif.

Alors n'hésitez pas à sourire, même si on vous on vous prend pour un idiot,

Repost 0
12 janvier 2017 4 12 /01 /janvier /2017 10:04

Chat couleur de suie un jour de pluie, chat noir un jour d'orage,

chat blanc un jour de lune, le gris m'inspire .

Chatoyant un jour de fête, char a banc un jour de carnaval.

Chapeau haut de forme pour mieux faire le beau.

Chavirer pour l'amour , chaton pour la baque.

Charrier gentiment juste pour s'amuser avec les mots qui chassent les maux.

Chats de gauches qui se guettent , ronronnant devant et toutes griffes dehors.

Charroyer mais pas chat royal de toutes les immondices des médias.

Repost 0
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 17:14

 

Sortir de ses gonds , se laisser aller comme une fenêtre dans le ciel, tutoyer les nuages,refléter les étoiles c'est  l'association d'idée née de quelques gonds démontés et rassemblés dans un bocal.

Bizarrerie de l'imaginaire  création farfelue un peu  de poésie en partant de rien  à partager.

 

Repost 0
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 11:30

Je conjure les Dieux , nouveaux ou anciens uniques ou multiples, les seuls et les vrais de ne plus laisser l'homme se servir d'eux comme alibi à leurs exactions.

Combien de meurtres , de guerres , d'attentats on été commis  depuis la ut des temps en leur nom, mais sont ils mêmes concernés où ignorent t'ils simplement ses vaines agitations en leur nom.

Vous devez un jour prendre vos responsabilités, ne plus laisser faire n'importe quoi en votre nom.

A bon vous n'y pouvez rien c'est l'homme qui s'est crée cet alibi, alors que reste t'il à faire si on ne peux lu espérer dans les Dieux.

Repost 0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 09:37

Minuit approchait, les convives avaient fait bombance , la table était jonchée de confettis, les regards étaient un peu troubles, les gestes mal assurés.

Tout à coup les lumières s'éteignirent , des cris  fusèrent , un début de bousculade puis la lumière revint.

Les convives constatèrent avec horreur qu'un crime avait été consommé, à coté de la bouteille de champagne renversée une chose sanguinolente gisait à côté du couteau à découper.

Un silence de mort se fit parmi les  convives éméchés quand  retentirent les douze coups de minuit.

On entendit alors  une explosion de joie , les lumières s'allumèrent et les bonnes années fusèrent , l'année 2016 avait  été assassinée ,place à la nouvelle année.

Bonne année à tous les internautes

Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 09:46

Un peu de rêve partagé  la photo de la photo, souvenir de voyage moment privilégié, souvenirs pour les uns, découverte pour les autres.

 

Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 08:45

On connaissait AMON RA Dieu de la fécondité, on ne savait pas que plusieurs siècles plus tard un autre pas Ra du tout porterait un nouveau regard sur France.

On peux dire sans mentir que celui là n'est pas Ra avec l'argent de l'état en prévoyant  au plus grand nombre un revenu universel financé au profit de ceux qui ne travaillent pas

.On redécouvre la pyramide mais à l'envers   dans ce cas là c'est un entonnoir qui facilitera le désordre social et la lutte des classes.

Ce ne sera  pas la première fois que la gauche tente de se faire Hara kiri mais alors là c'est gagné.

Repost 0
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 16:14

Nous voilà revenu au temps de noël, un cours moment privilégié où on peux essayer de laisser derrière nous , pour un jour pour une nuit nos peurs, nos ennuis.

La trève est courte et nous devons  savoir en profiter sans vergogne aussi je vous souhaite à tous un très bon noël

 

Repost 0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 09:59

Une vie semée d'embûches

tout le monde a connu ça.

Elles commencent à la maternelle

quand le petit copain nous prend nos cubes

et que la maîtresse nous puni parce qu'on a renversé le seau  de sable sur sa tête.

Elles continuent en primaire à la récré si on n'est pas costaud et méchant.

On les retrouve au lycée bien sur il faut être comme tout le monde sinon gare .

Elle se calme enfin à la fac  période bénie de calme.

Elles reprennent à l'armée pour ceux qui ont fait leur service.

On les retrouve au boulot , petites luttes intestines.

Elles existent même en famille , celui qui me diras le contraire est en menteur..

Et puis il y a la bûche celle qui vient du passé du foyer de nos grands pères assis au coin du feu.

La voilà sur notre table en chocolat ou pralinée témoins du partage retrouvé alors un instant on oublie , les embuches.

Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories