Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 19:32

On a tous un port d'attache, notre coin  de bleu dans la vie, le mien n'est pas au bord de la mer mais il n'en est pas moins beau pour autant.

Quelques platanes , une eau verte qui dort  des péniches ventrues, des plaisanciers qui sommeillent et ce là au centre de la ville avec sa passerelle des soupirs qui abrite les amoureux  les berges sableuses et calmes du canal du midi..

Il a connu nos amours de jeunesse , il abrité une grande partie de notre vie , je ne le vos jamais sans émotion c'est mon Port Saint sauveur.

Repost 0
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 10:32

A vaux l'eau tant va la cruche à l'eau qu'elle se casse,l'image de la gauche c'est tellement dégradée  au fil des années , la politique politicarde  a pris le dessus  et a éloigné les électeurs de leurs élus.

On ne les croit plus ,seul retentit le chant des nouvelles sirènes, la porte est ouverte à ceux qui prônent le renouveau place aux beaux parleurs qui peuvent encore faire rêver.

On constate que la valse  continue, qu'en Amon cela ne va guère mieux tandis que dans mon bourg on tire un peu d'épingle du jeu alors que la macron  mania opère.

Le stylo pen à l'encre bleue ne fait plus recette, pâlie par l'ombre des nouveaux dictateurs, ceux de l'argent et des promesses démagogiques.

Méfions  nous des rêves le réveil risque d'être dur, il et plus facile d'emprunter le chemin des sables mouvants que celui du sentier de rocaille.

Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:56

Me voici dans cette grande surface aux premiers jours des soldes , pas vraiment par besoin mais un peu par jeu.

Ce gout me vient de l'enfance , famille nombreuse cet exercice annuel était une nécessité et demandait astuce et énergie pour faire des bonnes affaires.

Je me trouvais devant une gondole où des pulls à cinquante pour cent étaient proposés mais dans des tailles limités.

Le regard fixe je fonçais dans la foule comme un oiseau sur sa proie, fouillant fébrilement pour trouver la bonne taille quand je me trouvais confronté à un problème , le pull objet de ma convoitise était déjà pour moitié entre les mains d'un autre acheteur  compulsif.

Nos regards mauvais se croisèrent nous étions près à en découdre, quand me revint une image d'une bande dessinée des années soixante illustrant la période des soldes montrant deux mégères s'arrachant un vêtement .Aussitôt le ridicule de la situation m'apparût et je souris de cette situation.

En réponse la pression de mon antagoniste se relâcha  et un sourire éclaira son visage et nous nous excusâmes de concert.

Je me rendis compte en cet instant de l'effet miroir si vous projetez une image positive vous bien souvent en retour un retour positif.

Alors n'hésitez pas à sourire, même si on vous on vous prend pour un idiot,

Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 09:46

Un peu de rêve partagé  la photo de la photo, souvenir de voyage moment privilégié, souvenirs pour les uns, découverte pour les autres.

 

Repost 0
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 15:56

On a  du mal à penser aux fêtes quand l'Allemagne et d'autres pays sont journellement soumis à cette violence aveugle , qui n'épargne personne .

On ne peux que constater que dans l'information la part est belle aux assassins on ne se penche guère sur le sort des victimes ceux qui étaient là , par hasard , ne souhaitant qu'une chose vivre leur vie en paix.

Oui mais la paix c'est cher demander, alors bien sur on parle plus des assassisn que des victimes , les oubliés , ceux qui ont disparus  ceux qui ont survécus et ceux qui restent et qui pleurent.

Repost 0
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 10:28

Mille éclats de rire, mille éclats de joie, les années passent

on se souvient des yeux qui brillent , de la joie partagée.

Les années passent , les enfants sont devenus grands les souvenirs restent  au fonds des albums , témoins des éclats de rire , des éclats de joie.

On se sent un peu comme un arbre déssèché, les éclats de rire se sont éloignés , les branches craquent et il ne reste qu'un peu de neige posée  délicatement sur nos têtes.

La fête bas son plein , avec tous ses artifices il nous reste bien sur la famille de plus en plus petite au fil des ans  pour nous souvenir que c'est noel qu'il y aura encore mille éclats de rire, mille éclats de joie.

Repost 0
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 09:23

La France amputée grisaille, sur cette morne plaine  ne ressort que le gris l'attente a été longue et a accouché d'une souris.

Elle avait quelqu'un à haîr et la voilà orpheline, celui qu'on avait honni la veille retrouve du coup des couleurs pastel on viendrait presque à le regretter déjà , la France est elle inconstante?

Le gris a gagné et le froid nous tenaille on aspire a un peu de ciel bleu et on  ne voit que nuages a l'horizon ,  l'espoir fait vivre le vide éteint.

Et ils se précipitent tous en rangs serrés , avides de pouvoir, oubliant parfois les intérêts qu'ils veulent défendre pour leurs propres intérêts particuliers.

Repost 0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 19:02

Si j'étais poète je ferais des vers bien tournés pour vanter la beauté de l'automne et les émotions de cette période incertaine.

Si j'étais photographe de talent  je tirerais des clichés qui resteraient  pour la postérité.

Je ne suis ni l'un ni l'autre seul un blogueur anonyme parmi des milliers de blogueurs de talents.

Si j'étais  politicien j'aborderais avec brio le sujet  de l'ambiguité de cette époque où le monde se cherche une vérité ou le ciel reflété par le lac  fait apparaître les nuages d'incertitude.

Je ne  suis rien de tout  cela , ni journaliste de presse où de télévision dont l'opinion martelée  fait changer les lignes , modifiant et façonnant l'opinion , faiseurs de rois

Je ne  suis qu'un blogueur solitaire qui voit dans le reflet  du lac  le ciel perturbé qui lui fait penser aux élections  en cours , à celle à venir.

 

Reflets d'automne et élections au menu
Repost 0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 19:09

Le petit Prince disait dessine moi un mouton, et il mettait dans son souhait toutes ses rêves.

Aujourd'hui un tournant de notre histoire commence à s'amorcer et on a envie de dire:" Dessine moi la France"

Dessine moi la France celle dont nous rêvons libre et indépendante ouverte aux autres  sans faiblesse aucune , loin des haines partisanes.

Dessine moi une France où nos enfants pourront trouver du travail, nos retraités vivre décemment, une France ou les religions cohabitent sans  se télescoper, une France d'amour et d'amitié.

Alors tu vois toi qui va diriger bientôt pour un vol au long cours notre beau pays , ne te trompe pas de crayon la France vaux bien un grand "dessin"

Dessine moi la France de demain!

Repost 0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 19:41

 

Plonger sa plume dans l'encre bleue noir des souvenirs au détour d'une armoire , au fonds d'un tiroir, des objets abandonnés oubliés depuis des années , des photos fanées , une note manuscrite, un vieux crayon rongé c'est comme un inventaire après le départ d'un proche .

Nous sommes encore vivants et nous regardons par dessus notre épaule toutes ses années qui fuient, souvenirs de l'enfance , de nos enfants , de notre jeunesse  et un vague automnale nous prend le corps d'une douce mélancolie.

 

Plonger sa plume
Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories