Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 08:39

La côte Basque n'a pas fini de nous surprendre par la beauté de ses sites, mais c'est aussi une pépinière de talent à partager sans modération.

Vous découvriez un artiste en passe d'être reconnu, déjà apprécié par les Bayonnais.

DECHIFREUR DE TALENT
Repost 0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 12:20

Voilà que la nuit était tombée en ce dernier jour d'octobre, les nuages noirs avaient assombri le ciel sans lune si bien que les alentours de la maison étaient plongés dans un noir complet l’éclairage public s'éteignant automatiquement pour raisons d'écologie.

Il était là a rêvasser se rappelant  un pansage d'un livre ou l'auteur parlant de la vieillesse disait qu'il s'agissait d'une île entourée de morts.

Pensant à sa propre vie , au vide qui se faisais doucement autour de lui ses proches partant les uns après les autres et lui restant , un peu fier d'être encore en vie mais aussi triste, il se dit que la métaphore lui paraissait effectivement appropriée.

Alors même que vagabondait le cours de  ses pensées , il entendit un vent violent se lever, des bourrasques tapaient à sa fenêtre lui donnant encore plus l'impression d'être sur un île solitaire.

Il entendit des bruits mêlés au vent se pencha à la fenêtre et vis une sarabande d'êtres monstrueux qui défiaient devant ses yeux , sorcières ricanantes , diables aux yeux rouges, lumières traçantes dans le ciel noir, terrorisé il se retira de derrière les carreaux le corps inondé d'une sueur froide.

Tout a coup la fenêtre céda au vent et il entendit chose incroyable le bruit des vagues en furie , il sentait l'odeur de la mer, c'était impossible il habitait à quatre cent kilomètres des côtes, que se passait il?

Alors  lui vint l'idée que c'était son tour qu'il était réellement sur une île entourée de morts et que c'était le moment pour lui de les rejoindre et il trembla de peur .

Accroupi derrière la fenêtre se protégeant tant bien que mal des embruns qui le mouillaient il pria comme jamais il 'avait jamais prié, le ciel l'entendit il ,le bruit de la mer disparu , le vent se calma.

Anéanti il n'osait plus bouger quand il entendit des voies enfantines crier  en riant , donnez  nous des bonbons ou nous emportons avec nous, nous sommes les sorcières et les démons.

Il jeta un regard furtif et parti d'un grand rire de soulagement , c'était la soirée Halloween et les enfants déguisés faisaient une ronde joyeuse devant sa porte.

 

L 'ILE
Repost 0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:35

Ils ont fuit les terres immergées

ils ont quitté l'endroit où ils sont nés

perdus des proches souffert le martyr mais les voilà arrivés.

Quel sera leur destin, fragile comme le sable dont ils sont façonnés identiques et différents des autres, comment seront ils acceptés.

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 19:08
Le Rat de Marée

Le rat de marée

Il se nourrit d'abord de vos restes discret et craintif,

peu à peu il s’enhardit se fait plus présent .

Bientôt il se multiplie envahi nos villes et nos campagnes, il impose sa loi, la faute à ceux qui ne l'ont pas vu grandir ignorant sa présence ou favorisant sa croissance.

Repost 0
Claude Marcel - dans divers
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 17:58

Fourmis autour d'un bol de lait

ils avancent et reculent successivement

serres les uns a coté des autres .

Flux et reflux dérisoire entre deux drapeaux.

Et pourtant ils crient , non de peur mais de joie

de cette joie éphémère que procure la vague qui déferle.

Plus la page déserte déroule ses longs rouleaux à peine dérangée

par les cris des mouettes et les bonds de quelques chiens errants.

Repost 0
Claude Marcel - dans divers
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 17:47
L'océane

L'océane

Quand la mer ivre de lune tangue et roule bord sur bord rejetant sur la plage une mousse amère de pollution, elle vient vivant reproche dire à l'homme qu'il la tue et qu'avec elle il se tue aussi.

Jour après jour elle rejette navires échoués , plastiques et déchets qui serviront de sculptures dérisoires témoins de sa lente agonie.

Quand l'humanité prendra elle conscience que l'océan qui meurt est l'annonce programmée de sa propre déchéance.

Épave échouée démantelée

Morceau d'épave en forme de sculpture

Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 17:42

Spirale de la violence

insupportable bêtise.

L'esprit vidé il frappe sans savoir pourquoi

il n'est plus rien que folie, demain il sera oublié .

Repost 0
Claude Marcel - dans Humeurs
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 16:36
Autopsie d'un naufrage

Autopsie d'un naufrage

La mer a fracassé sur les dents acérées de ces rochers

le bateau imprudent qui s'est brisé .

Échoué il a été ballotté la mer l'a démantelé

jusqu’à disparaître en pièces disparates.

L'océan a recraché les débris qui sont venus s'échouer sur la plage, l'un d'eux récupéré revit une autre vie sculpture éphémère dressée quelques jours sur un front de mer.

Repost 0
Claude Marcel - dans divers
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 16:28

Si tu entend le chant des sirènes c'est que tu est à côté d'un hôpital

Repost 0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 16:47
Sur la greve

Sur la gréve il y a la haine

Sur la grève il y a le sang

la violence imbécile qui amène la mort

Ils étaient venus s’amuser commémorer la liberté

ils avaient rendez vous avec la haine

IL a frappé sans distinction de l'innocent ou de races

il voulait juste tuer, imbécile manipulé comme tant d'autres avant lui.

Il ne reste sur les galets que les pleurs et le sang et le souvenir de ceux qui hier encore étaient vivants.

Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories