Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 18:32
Destin d'une boule de billard

Le billard était là trônant dans la salle éclairé par une rampe de néon qui chassait la pénombre de la pièce.

Le joueur se positionna dans un silence de mort seule le grésillement d'une mouche attirée par la lumière troublait l'atmosphère, la pièce nimbée de fumée avait quelque chose d'irréel

Tout à coup la bille frappée avec vigueur se propulsa en avant puis sortit d'un bond du billard, roula sur le sol de marbre blanc, cogna le chambranle de la porte qui la renvoya plus loin pour enfin atteindre l'escalier.

Elle se mis a courir le long des marches, poursuivant sa course folle, rien n'allait plus l'arrêter à présent, elle était libre, fin les bandes et la caisse du billard , elle allait vivre sa vie.

Elle roula sur le parking se dirigea vers la bouche de sortie des eaux usées glissa dans la trappe humide, se sentit fraîche et mouillée et continua son périple dans le noir.

Des jours passèrent où elle côtoya d'étranges gens , des choses bizarres, puis revint le jour, elle revit le soleil.

Coincée dans une cagette elle flotta sur le ruisseau , puis s'échoua sur un banc de sable, une main la saisit une voix d'enfant dit:"maman j'ai trouvé une jolie boule" .

Elle finit dans un coffre à jouet entre une Barbie et un musclor cassé regrettant un peu les jours ou elle bondissait entre les bandes de son billard.

Repost 0
Claude Marcel - dans humours
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 15:06
REAC......TION OU REAC

Réaction ou reac, la question se pose au sujet de la dernière chanson de Goldman dans les enfoirés;

Conflit de génération ou prise de conscience d'une génération de l'usure d'une société où le bénévolat est devenu droit de cité

On pourrait souhaiter d'une prise de conscience collective que notre société si elle n'évolue pas va à sa fin au détriment des plus fragiles.

Cela me fait penser à Gaston Lagafe et son slogan humoristique arrêtons de polémiquer sur tout et remercions au contraire ceux qui par leur talent et leur engagement pour les restos du cœur permettent de soulager des souffrances sans juger pour autant des raisons de celles ci.

M'ENFIN

Repost 0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 12:21
Le stylo pen

Un peu de souvenirs d'école de la vie, le stylo pen est arrivé , une révolution, une évolution d'après ses inventeurs.

On peux désormais écrire à l'encre bleue marine sans avoir à retremper sa plume un renouveau

que nous ne connaissions pas avec les plumes anciennes.

Alors on l'essaie on écrit son destin a l'encre bleue marine , puis l'encre sèche et prend une vilaine couleur de déception sur les feuilles séchées de nos bulletins.

On aurait peut être du gribouiller au crayon de couleurs de Charlie plutôt qu'à l'encre bleu marine du stylo pen, après viendra le feutre effaçable qui permettra d'oublier nos erreurs d'un coup de gomme .

Repost 0
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 08:05
La dechiqueteuse

Boulette de papier, feuillets déchirés, papiers buvard tâchés, devoir gribouillè, rature en rouge et zéro pointé tout un univers de papier.

Petite histoires griffonnées, jamais lues par personne qui finissent en boule, quand on se croit un génie pas encore né, un nouveau Sartre ou un Prévert..

Et puis ça avance en age bien sur,lettre d'amour déchirée,procédures et factures, courriers en tout genre, curriculum vitae.

Vient la période du papier travail, du papier contrainte, listings en accordéon , bandes caroles en collier de confettis.

La vie grande déchiqueteuse de papier souvenir est là pour faire le ménage dans notre grenier de cerveau qui trop encombré viendrait bien à exploser.

Puis viens le temps ou on peux prendre le temps de rechercher ces papiers déchiquetés et d'essayer de les recoller pour un livre de souvenir plein de trous de mites.

Repost 0
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 11:10
Voisins or not voisins

On aurait bien aimé

dans un soucis de convivialité

des voisins se préoccuper

Aussi on a fait des efforts

malgré que d'entrée ils nous ont fait du tort

On a cru que c'était possible

mas en fait la nature reprend le dessus

et on a pris tant qu'on a en pouvais plus

alors bientôt nous avons conclu.

Les meilleurs voisins sont ceux qui nous restent inconnus.

Repost 0
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:43
Neige de plaine

Neige de plaine, le petit matin froid se lève sur un tapis immaculé de blanc.

Il n'y croyaient pas, c'est bon pour la montagne, alors les voilà coi devant les buissons blancs.

C'est beau c'est vrai mais ça glisse et on est pas du jura ici la neige c'est un cas, on ne sait plus quoi faire.

Alors on sort la voiture il faut bien aller travailler le patron lui a l'habitude avec son quatre quatre, il ne comprendrait pas qu'on ne vienne pas au boulot.

Commence la longue journée, déjà mes pneus ont glissés comment vais je faire pour redresser, le virage à négocier,, quand même ils auraient pu saler et l'on roule pas à pas les fesses serrés autant que les véhicules.Le paysage est beau tout enneigé ,mais on 'a pas le temps de le voir malgré l'allure d'escargot de la file tant on est crispé.

De temps en temps en temps on se fait doubler par un qui sait rouler qui nous nargue de son air sur pendant qu'on peine à avancer.

Bientôt elle repartira vers la montagne qu'elle n'aurait jamais du quitter et dans notre souvenir restera la magie du blanc sur les toits le crissement des pneus par la neige étouffé jusqu'au prochain épisode neigeux .

Repost 0
Claude Marcel - dans humours
commenter cet article

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories