Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 07:27

photos 4023

 

Chifounet et chifounette étaient deux portes clés qui s'ennuyaient , jusqu'au jour ou l'opportunité d'un déménagement fit que els clés ausquelels ils étaient attachées soit enlevées du meuble où ils étaient habituellement et déposées sur une table au salon.

Les clés ainsi déposées Chifounet et Chifounette se trouvaient  ainsi libérées quoique obligés de tirer derrière eux comme un boulet , leurs clés.

Le moment venu réunissant leurs forces elles se dirigèrent vers leur but de toujours gavir fauteuil vallée qu'ils voyaient du coin de l'oeil depuis des années sans pouvoir s'en approcher.

Souvent ils en avaient parlé de ce mythique fauteuil vallée , de sa verdure chatoyante des promenades qu'ils pourraient y faire et voilà que là ils en avaient l'opportunité.

Ils tirèrent leur boulet de métal en forme de clé,  forçats modernes , jusqu'à gravir pas  à pas la riante vallée  de fauteuil vallée.

Ils étaient presque arrivés quand une voie le paralysa .Quelqu'un disait mais enfin où avez vous mis les clés du buffet je les avaient posées exprès sur la table pour ne pas les perdre.

Suivait un réponse d'une petite voie flûtée , regarde elles sont là sur le fauteuil du salon.

Récupère les et range les  enjoignit la première voie à la segonde, aussitôt dit aussitôt fait et Chiffounet et Chiffounette se retrouvèrent sans plus d'égard à se balancer de nouveau à la serrure du buffet.

Le rêve n'avait pas duré longtemps, mais ils ne regrettaient pas lleurs courbature et leur déception ils avaient réalisé leur voeux c'était l'essentiel et ils en parleraient longtemps  à la nuit tombée se balançant doucement  le long du buffet.

Alors mes amis qui venez me lire , si vous avez un rêve irréalisable , tentez tout de même de le réaliser même si il est de courte durée, l'important n'est il pas d'essayer.

Repost 0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 05:39

1810829729_664dd91a51.jpg

Il était le number on, du moins pour sa mère à sa naissance.

La vie l'a projeté petite chose fragile dans une course effrénée , dés le jardin d'enfant ou il est obligé de prendre sa place

dan le bac à sable la pelle à la main, pour se placer dans la hiérarchie sociale .

Il est déjà classé , suivi  étudié et cela ne s'arrêtera jamais de contrôle en test de capacité de l'école à l'université, certains on bien essayé d'y échapper en remplaçant les notes par des couleurs en vain.

Toute sa vie il sera recensé, comparé analysé, il fait partie d'un tout sur lequel il faudra compter.

Bienvenu dans le monde des nombres les médias s'en repaissent à loisir on ne peux ouvrir un journal consulter les news sans lire , dix mille morts d'un tsunami, cinq mille morts  des inondations , des milliers d'africains meurent de faim ,

des milliers de personnes déportés sont morts dans les camps et ce ainsi suite jour après jour.

Ils ne sont que  des nombres sans visages , fantômes numériques qui avancent  en silence en souffrance ils n'ont pas de visages ou si peu que l'on a du mal à le conceptualiser.

Plus près de lui il y a les grands nombres de sa vie , ces vingt ans   trente an  soixante ans , puis soixante ciqn ans , l'âge de la retraite .

El là il va rentrer dans les statistiques  chères aux gouvernements , le nombre de retraités, leur pouvoir d'achat , leur pouvoir électoral , et oui il ne faut pas se leurrer la France vieillit et il faudra compter avec eux.

Alors posons la calculette un  instant  regardons devant nous les nombres qui souffrent , arrêtons nous sur un visage , mettons un  nom sur un souffrance, alors oui nous serons le numbre on.

 

Je veux un instant dédier ce texte à un auteur inconnu, ancien journaliste du petit Haut Marnais  à Chaumont rechapé du camp de la mort d'auschwitz qui par son témoignage a ouvert mes yeux sur les horreurs des camps d'extermination alors que je n'étais qu'au début de ma vie.

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:24

3961343911_3cbb39cbf4.jpgFleur d'azur

cime de verdure

soleil qui d'aventure

glisse sur le mur

écrin de jardin

au bout d'un chemin.

Ainsi va les lendemain

attendre que cela passe

sans que rien n'y fasse

pas de peine pas d'ennui

juste un peu de suie

qui ternit la journée

mouillée de rosée

Repost 0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:12

 

 

 

inspi 0149cosmopolite

Hétéroclite

psychédélique

assemblage d'objets

dont l'effet

sans apprêt

agit sans discourir

sur le cortex cérébral

le regard s'emballe

et s'effare de la  géniale façon

de satisfaire sa passion

de l'inattendue

de ce qui n'est pas convenue

Repost 0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 06:25

 

 

 

 

-Et boujour Madame DUCHEMOLE comment ça va bien ce matin, l’air est un peu frais  mais la journée sera chaude, c’est pas comme ces étrangers du nord de la Loire qui ont que du mauvais , c’est pas leur faute bien sur mais quand même .

 

-Bonjour Madame ROBIGNOL et vos rhumatismes  toujours pareil , c’est vrai que depuis que je me suis frottée avec de l’ail comme vous me l’avez indiqué  cela va beaucoup mieux , l’embêtant c’est qu mon chat de veux plus m’approcher.

 

            Ah y paraît que la petite de chez BRIGOLET est enceinte , de qui ? je ne sais pas vous savez comme elle est !!!!……c’est ses parents qui ne doivent pas être contents.

Ah vous allez au marché à cette heure, et non je vois que vous avez mis la belle robe et que  la coiffeuse est passée, c’est ti que vous seriez d e mariage.

 

-Mais non  Madame DUCHEMOLE je m’habille tous les jours comme cela j’attend  la visite de Denise AUJEU qui va me délivrer le chèque.

 

Que me dites  vous là Madame ROBIGNOL auriez vous perdu la tête à c t’heure

 

           Mais non je suis la grande gagnante au grand jeu des 300 OOO euros et Madame Denise AUJEU doit venir  me remettre le chèque chez moi , ceci dit  elle ne m’a  pas dit quand , alors  je me tiens prête.

 

Vous la baillez belle de quel chèque s’agit il que je ne suis pas au courant.

 

            Tenez asseyez vous à coté de moi sur la murette  je surveille le portail dés fois q’elle arrive..

J’ai été sélectionnée au grand jeu France Joyeuse , cela fait dix ans que je leur achète des produits , vous savez ils vendent de tout  et là j’ai été sélectionnée  comme la grande gagnante du grand tirage des 300 OOO euros.

 

-A ça alors  vous m’en bouchez un coin et qu’allez vous faire d’une pareille somme .

 

            Oh pas de problème j’ai déjà commencé à la dépenser , j’ai commandé un  frigo américain et une télévision géante, et puis après , je vais m’acheter un quatre quatre  pour aller faire mes courses au marché pour faire crever de jalousie  Madame CUPIDOU , si si , vous la connaissez , c’est la grande  la femme  du pharmacien qui roule en Mercedes.

 

A ça madame DUCHEMOLE , j’en suis toute retournée et vous êtes sure de bien avoir gagné.

 

Et oui c’est marqué noir sur blanc Madame DUCHEMOLE est la grande gagnante du chèque de 300 OOO euros , pour valider son gain elle doit confirmer sa commande  au plus vitre.

 

Et vous l’avez fait au moins ?

Bien sur  cela fait dix ans que je commande et que je renvoie  mon bulletin , c’est vrai que j’ai du débarrasser la grange pour entreposer mes colis , je ne savais pas quoi en faire.

 

Mais alors Madame DUCHEMOLE vous êtes sure  d’avoir gagné et qu’elle va bien venir  vous porter le chèque cette Madame Denise AUJEU de France Joyeuse .

 

Mais bien sur , dites donc  je sais ce que je dis , c’est écrit  noir sur blanc  certifié par huissier , je suis la grande gagnante , on a trouvé ma trace  à PETRUS le OIES , vous voyez  la carte  c’est  là c’est bien chez moi.

 

 

Alors c’est bien vrai , alors j’attend avec vous  , en même temps  on verra si le Père  LUSTUCRU va rendre visite à sa voisine aujourd’hui.

 

A tous ceux qui seraient tentés par les sirènes des gains faciles, méfiez vous des abus de faiblesse, le rêve peu devenir rapidement un cauchemar.

 

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 06:03

 

  3788981748_53393bf67b.jpg

 

 

 

Il était né fragile petit bonhomme de papier soumis aux vents mauvais, on l'avait envoyé se soigner au bon air loin de sa famille.

Pendant plusieurs mois il avait vécu aux marmousets partagé entre les pleurs de l’enfant qui quitte ses parents pour la première fois et la chaleur humaine  des monitrices et de ses petits camarades.

Il avait découvert un bonheur tout nouveau , sans école , cocon entre les montagnes au pied du Canigou, entre promenades et  jeux..

Cet épisode de sa vie lui avait donné ce goût de  l’indépendance qui ne l’avait jamais quitté.

Il eu la chance  de rencontrer une femme de papier à la jeunesse abîmée qui avait développé sous sa fragilité apparente la force et l’opiniâtreté du granit.

Ainsi ils firent leur chemin ne reculant jamais devant l’obstacle contournant le mur s’il ne pouvait pas le gravir partant du principe qu'au bout d’un mur si haut soit il y a toujours une porte de sortie.

Ainsi franchie la porte il avaient  découvert une verte prairie émaillée de marguerites , non exemptes de fondrières , la vie est ainsi faite mais ils avaient su chacun soutenant l’autre se faire le chemin du bonheur.

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 07:12

MAINS

Il avait rêvé d'un monde bleu

comme dans les images

ill avait trempé ses mains dans le ciel

il avait essayé d'attraper le nuages

et même la queue d'un arc en ciel

il n'avait fait qu'effrayer les mages sur leur planètes

créant des irruptions solaires

qui dévastaient la terre

on lui devait le tsunami

géant de papier

il croyait tout savoir de l'humanité

pensait naïvement que l'homme est bon

sans connaître rien au fond

il avait vu la noirceur

sans que cela ne lui fasse peur

l'optimisme est ainsi

il tend la joue à son ennemi

pensant que demain sera meilleur

Il avait essayé d'écrire

il avait essayé de leur dire

pour leur éviter le malheur

 

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 06:26

 

vac 3968

Le gris du ciel ne m'inspire pas  grand chose bateaux en panne  sur une mer calme .

C'est pourtant l'été  mais lui le sait il , on a du oublier de le réveiller.

Le clapotis  du port sur  l'embarcadère me berce doucement .

L'air sent la mer et le varech séché , les bars ne sont pas encore ouverts et des lignes désertées trempent leurs  bouchon de liège dans le port .

Des vieux marins assis sur leurs filets  les réparent de leurs grosses mains burinées avec  des délicatesses de couturières , leurs visages sont inexpressifs pour avoir trop vus de choses  la mer est parfois cruelle .

Le bateau promenade quitte le port , deux touristes anglais à bord  qui veulent voir  la flotte Française.

Les mouettes crient leur  désespoir , une journée de vacances  de foutue.

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 14:27

217769494_6dcb162043.jpgQuand on a rien à dire il faut mieux se taire

Vous êtes bien d'accord avec moi

Voilà quelqu'un d'intelligent et compréhensif

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 14:21

Des éminents scientifiques prévoient la fin du monde en 21OO

La bonne nouvelle c'est que ce ne sera pas en deux mille douze

et qu'il nous reste 188 ans pour sauver la planète.5512098126_e0949b461d.jpg

Alors je commence demain.

Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories