Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 12:16

3615994645_e4b6555998.jpgOn s'émeut , on s'inquiète , le froid persiste

aurons nous assez d'électricité  pour nous chauffer. 

On s'époumone , on se lève , on se dispute  dans l'hémicycle , pour un mot de l'un , une boutade de l'autre , triste pantalonnade de pays nantis .

Quand ailleurs un enfant se meurt , fauchée à sept ans par une bombe arrachée à sa famille qui l'enterre en cachette de peur de repressailles  double douleur .

Et l'info chasse l'info , et l'inconnue et les autres meurent deux fois , la deuxième n'est elle  pas la pire c'est celle de l'indifférence  d'une société  d'oublis.

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 10:42

I3305323266_019e6b1dbc.jpg

Ils se regroupent comme ils peuvent

solidarité de la misère, le froid se fait mordant.

ils cherchent un peu de chaleur , pas pour le confort

pour la survie tout simplement, pour que cette nuit ne soit pas la dernière.

Ils sont les revenants , sauf que certains ne reviendront pas de ce voyage dans le froid.

Un hiver de plus , des discours  aussi des actes plus tard quand il sera trop tard.

Combien de désespoirs faudra il accumuler pour que le monde bouge.

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 07:04

 

 

 

3893257843_8248a00038.jpg

Tu es le moulin de mon  coeur

ma source , ma rivière

tu alimentes mon corps et mon esprit

Et quand la roue de la vie tourne

tu l'accompagnes  de tes pas

Tu es la farine de mon pain quotidien

sans toi je mourrais de faim d'amour

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 16:04

 

3649728459_7801bc40b9.jpg

 

Elle rêvait d'un nouveau messie , d'un guide qui sauve la France de la crise, alors elle regardait le ciel bien sur.

Tout à coup quelque chose lui chatouille l'oeil comme la caresse  des plumes d'un ange.

Émerveillée elle se plaît à croire à des lendemains qui chantent  mais bientôt elle déchante ce n'est que les premiers flocons de neige  d'un hiver qui se faisait attendre.

Elle rentre bien vite se mettre au chaud , regarde les news et voit un homme tout blanc , le messie est enfin arrivé ,illusion d'un instant  vite déçu ce n'est qu'un politique roulé dansl a farine comme nous  tous bien sur.

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 11:47

 

 

5652053058_eed08568b8.jpg

Soupe de langues

discours  à n'en plus finir

promesses électorales

Ils ont tous raison d'avoir raison

et pendant  qu'on assaisone  à toutes les sauces

que les  langues se délient

que la parole se déletère que sommes nous auditeurs

cherchant désespérément une vérité

qui de droite qui de gauche qui du milieu

ne nous fera pas la langue de bois

Nul doute que le plat sera indigeste.

Pourquoi ne peuvent ils pas une bonne fois pour toutes  mettre leur langue dans leur poche,

agir au lieu de parler ,penser au lieu de geindre.

Aujourd'hui on entoure , aujourd'hui on cajole

demain se sera l'oubli , l'échéance passée

on n'aura plus besoin de flatter jusqu'au prochaines bien sur..

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 17:38

244084907_4a7e62681e.jpg

 

Adèle s'ennuie, elle est montée au grenier chez sa grand mère et farfouille dans une vielle malle.

Elle trouve un drapeau bleu blanc rouge ,un peu poussiéreux ,une veille photo d'un meeting où sa grand mere semble haranguer la foule sous le drapeau de la république devant une foule  acquise.

Elle continue ses recherches et ouvre un vieux plumier , un stylo pen apparaît à ses yeux en laque noire avec une plume en or qui brille à sa tête.

A côté du plumier un vieux cahier avec un brouillon de discours , elle l'ouvre et sa main prend machinalement  le stylo pen , elle commence à écrire , il écrit en bleu , il écrit  en blanc et il écrit un rouge.

Cela fait des années qu'elle subit la politique elle est de la génération de la rose , les promesses l'ont déçues quelques années plus tard elle a voulu croire à un renouveau mais la voilà de nouveau déçue.

El là comme un  signe ce stylopen vient lui dire quelque chose , sa grand mère lui fait signe , elle va se lancer dans la politique .

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:43

 

 

2750812536_0116910aa6.jpg

Une  lueur dans la nuit qui filtre des volets disjoints, la voisine est elle rentrée?

Adèle ne le  pense pas, bien qu'elle ne se parle plus  pour des vagues querelles  de voisinage, elle la sait bruyante  et là rien pas un bruit.

Les jours passent  et la lumière est toujours là, sans aucun signe  de présence, Adèle hésite , sa voisine aurait elle eu un malaise

.Prise d'une vague inquiétude  elle décide d'aller voir.

Elle frappe à la porte, sans réponse, hoche la poignée , la porte s'ouvre sans bruit, elle n'était pas fermée à clé.

 

Elle appelle à haute voie, personne ne lui répond elle s'aventure plus avant , une pièce est faiblement  éclairée sans aucune présence.

Il ne lui faut pas longtemps pour se rendre compte que la maison est vide, un peu gênée elle s'apprête à repartir  quand  son regard est attiré  par une armoire  ouverte  de laquelle semble  filtrer un courant d'air frais.

Elle s'approche doucement  et à sa grande surprise  se rend compte que derrière la porte de l'armoire  s'ouvre une ouverture béante qui laisse passer un air froid et humide

Interloquéee elle allume son portable qui éclaire faiblement  un escalier étroit, elle repart alors en arrière se rappelant avoir vu à l'entrée un chandelier en cuivre et une boite d'allumettes.

Une fois allumé  la bougie, un peu tremblante  mais curieuse d'avoir le fin mot de l'histoire elle descend doucement  les marches de ciment qui s'enfoncent dans le noir  en se tenant à une rampe de fer  scellée au mur.

L'escalier en colimaçon s'enfonce  dans les profondeurs  de la terre aucun bruit  ne s'entend  hormis  celui étouffé de ses pas .

A la lumière vacillante de la bougie elle ne voit que des ombres fantastiques et elle commence à prendre peur .

Elle s'apprête à renoncer quand son pied touche le sol plat et  froid de ce qui doit être une cave .

Elle s'avance dans la pénombre que la lueur de la bougie  ne dissipe pas quand elle entend un  grognement , paralysée par la peur elle manque de faire tomber la bougie  , dans le mouvement  elle découvre un corps allongé , craignant le pire  elle se précipite et découvre le secret  de la voisine.

Adèle comprend  en voyant le corps allongé sur un méchant   matelas , soulevé  par un ronflement  sonore  que l'armoire  avait été placée pour dissimuler  l'entrée de la cave  et que sa voisine  descendait en catimini pour boire  en toute tranquillité.

Elle refait marche arrière  sans faire de bruit , referme  soigneusement la porte  derrière elle , un peu honteuse d'avoir  découvert ce secret, rente chez elle et se fait un café

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 06:59

  99712356_3a10570513.jpg

 

L'amour avec un grand A

Il se conjugue à tous les temps

Le présent le passé , le devenir.

Il veux le mieux  pour l'être aimé.

Nul n'est besoin de saint pour le fêter.

Il est une  fête à lu tout seul

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 06:27

 

tn 005

 

Perles de pluie

Nuages qui fuient

comme la vie

ciel qui s'écoule

comme la foule qui tangue

entre les murs

des immeubles gris

taches de couleur

taches de douleur

lui fantôme léger

flotte entre les réverbères

tutoyant les lumières

entre ciel et terre

Son esprit s'élève

loin de son corps qui s'enfuit

Comme les gouttes de pluie

qui dégoulinent du ciel gris

il s'abstrait

Il n'est plus qu'une ligne d'horizon

comme un coup de crayon

Sur la feuille blanche de la vie

Sans autre raison

que d'en avoir envie

 

i

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 06:39

 

95374682_717f5693e6.jpg

Le voilà ,enfin identifié  l'énnemi le vrai le seul

c'est la finance
Les moulins de la finance qui brassent l'argent sans compter

spéculent à tous vent  et font la pluie et le beau temps.

On va les attaquer sans plus attendre mettons nous en marche camarades .

Mais qu'en on a  des allures de Sancho pansa

on ne pense pas comme Don Quichotte Alors qu'arriva t'il, des témoins l'on vu  s'attaquer à la pioche au mat d'un moulin dans le parc d'éolienne au grand dam des ecolos  qui essayent de le convaincre qu'il s'était trompé de moulins.

Partager cet article
Repost0