Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 17:34

Une goutte de pluie

sur la terre harassée

elle roule perle de ciel1457165544_932da72729.jpg

sur la crevasse déssèchée

hésite un instant  au coin de l'herbe jaunie

Elle s'évapore enfin laissant la terre  à sa soif.

Un grondement  dans le ciel noirci

La terre dans ce tonerre  a frémi

tous ses sens tendus vers le ciel assombri

recherchant derière la lumière une promesse de pluie.

Enfin le ciel a crevé sa panse, il lache  en une danse

des millions de gouttes  qui s'écraset , la terre lui dit merci.

Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 04:14

 

 

 Quand la justice3498645474_d429dec10d.jpg

rejoint l'injustice,la tulipe noire fauchée dans sa grace

jetée au fonds du fossé  trouve  dan sun filet d'eau claire le courage de se redresser et

de clamer son désarroi.

Le pouvoir de l'argent  sera t'il en échec permettra t'il d'entendre  la parole des sans grade.

Peut être une fois ne remettrons nous  pas  en cause  la bonne foi de ceux qui n'ont  que ce privilège  comme bagage.

Et pendant ce temps là la bas  dans l'hexagone  on distribue les cartes , on en a pris  son parti  la tâche est trop grasse, on ne pourra l'effacer, alors jetez  le roi les valets sont là et la partie continue.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 17:21

tn 005
Il y a parfois des cas ou la technique vous échappe

Partager cet article
Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 06:29

2874893033_fb8e2bd513.jpg 

 

 

Dernière chance

plus le droit de se tromper

le temps a passé , les sentiments se sont effilochés

bien loin de l’enfance 

une chance encore  de se rabibocher

de faire table rase du passé

saurons t’il la saisir

Le rapport de force a changé

La vie a fait mûrir l’une  et détruire l’autre

la conscience de son moi  sorti du carcan de la destruction

en a fait un être fier  d’elle et de  son devenir

l’autre n’a pas évolué

tournant  en boucle sur ses acquits du passé

ressassant à loisir  ses errements comme des uniques vérités

Une main tendue sera elle suffisante à balayer les années

Rien n’est moins sur  seul l’avenir  le dira .

Le mal ne  s’extrait pas comme une épine de rosier .

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 06:14

  Bouée de sauvetage de vague à l’âme

on s’accroche à lui on appelle

peut importe le motif  il importe peux.

Tu n’a pas vu  mon trousseau de clé

ah non mais  ce n’est pas grave  je croyais l’avoir oublié

petit prétexte futile pour une parole au bout du fil.

La vieillesse  arrive et on se sent devenu inutile

Alors on se raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage

pour se sauver du vague à l'âme qui nous summerge parfois.

 

 

2168385473_ced7228f05.jpg

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 06:28

Il es t là dans le coin de son
 champs

la poussière poudroie  et masque l’horizon enflammé

les pieds de colza  sont déjà jaunis

la récolte sera mauvaise et l’été aussi

Il rêve avec nostalgie à ses années de pluie

ou la boue collée aux semelles il regardait verdir

 

ses semences annuelles 3924378828_f1dd492a2a.jpg

Le monde n’est plus comme avant la sécheresse est dans les cœurs .

La solidarité est vaine , le profit  est le plus fort

la planète se détruit et l’agriculture se meurt .

Il en appelle à un dieu qu'il avait oublié

s’il savait il danserait la danse de la pluie

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 18:02

C'était une carafe en cristal qui servait à servir  le cognac, elle avait belle allure avec ses facettes et son bouchon taille diamant.

C'était une carafe de la haute société ,elle entendait tous les jours ou presque :

Vous prendrez bien un peu de cognac  et toujours la même réponse

oui mais alors une larme.1389380075_2cc37430a3.jpg

Cela faisait  longtemps qu'elle versait ainsi des larmes  de cognac  et elle avait assez au point  d'en devenir dépressive.

Un jour la femme de chambre  distraite  la rangea par mégarde  sur la paillasse de la cuisine  à côté d'une bonbonne de vin rouge, bonne vivante  et adorant les blagues.

La bonbonne lui raconta  des histoires  truculentes d'office  en riant de bon coeur.

La carafe entrainée par la bonne humeur  de la bonbonne  se mis à rire aux éclats qui se répandirent sur le sol en perles de christal mélangées  à des larmes de cognac mordorées.

Le seul regret fut pour la carafe de ne pas avoir ri plus tôt.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 16:56

Un avocat convaincu de vol par ses confrères  comparaît devant le juge.

 

Le juge demande à son confrère chargé de sa défense:

 

Maître expliquez moi pourqoi votre client a volé?

L'avocat de la défense fait un effet de manche et répond:

 

"Monsieur le président  si mon client a volé c'est qu'il était trop zélé."

 

Le Président le regarde un instant et lui répond

"a dans ces condtions votre client est acquitté"2941655917_cd7626cff3.jpg

 

C'est ainsi que fonctionne l'injustice

il ne suffit pas d'avoir raison encore faut il le prouver

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 06:42

1093364398_7d39503c8a.jpg

Nos illusions s'envolent

Curieuse  scène  qui se déroule sous mes yeux un pigeon s'acharne  a coup de bec sur un sachet de  papier vide.

Je l'observe de loin et je m'aperçois qu'il picore  avec rage un croissant  dont l'image  est représentée sur  l'emballage de la pâtisserie.

La poche est désormais vide mais lui il  voit le croissant, cette pauvre bête  abusée par l'image  courre après un mirage  qui va la laisser  fort déconvenue..

La société  nous fait aussi miroiter des mirages , tout devient virtuel , nous courons sans cesse après des chimères .

Revenons à des valeurs quotidiennes  contentons  nous de petites joies qui additionnées deviendront des grands  bonheurs, ne nous laissons pas consumer par le consumérisme ambiant.

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 17:50

Le jour se lève , la nuit se déchire peu à peu , le bus prend de la vitesse, je ferme les yeux.

Je vois à travers mes paupières le paysage qui défile comme un film muet , des maisons  des champs le bus ralentit et j'ouvre les yeux je me rend compte que ce que je pensais voir a travers mes paupières comme derrière des persiennes n'a rien de commun avec la réalité.

Ce que je voyais ne pouvait pas être là sur cette rocade bordée de murs anti bruits, ce que j'ai vu ce sont des maisons le village des jardins de l'herbe haute qui bouge dans le vent.

Je referme les yeux le bus a repris de la vitesse  , je revois de nouveau défiler une campagne riante, des maisons, j'ouvre

subitement les yeux en grand , nous sommes rentrés dans les faubourgs de Toulouse , que se passe til.

J'ai  vu un monde parallèle , une autre dimenssion de mon univers.

Tout à coup je sens une main sur mon épaule et une voie m'interpelle, réveillez vous Monsieur c'est l'heure d e vos médicaments.

Devant moi une silhouette en blouse blanche , il a une étiquette bleue sur sa blouse   j'arrive à la lire 'Hôpital MARCHAND"

Partager cet article
Repost0