Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 12:14

7550351638_cd84266a94.jpg

 

Nouveau funambule le voilà au dessus de la foule

Beaucoup attendent  sa chute

certains la craignent.

Exercice difficile d’avancer  sur le fil de la popularité

avec comme balancier, les chiffres du chômage qui pèsent

l’alourdissement  des impôts qui plombe l’opinion.

Et puis aussi il n’a pas de chance , tout va de travers

Ce n’est quand même pas de sa faute  si le fil s’effiloche , il y a des moments ou il aimerait faire comme l’ancien Pape prendre sa retraite avec les honneurs.

Mais lui il ne peux pas on l’attend au tournant à peine a-t-il réussi quelque chose qu’autre chose se casse.

Ne voilà t’il pas que ces banlieues  le lâchent , attaque à la diligence et autres,portant il a créé des emplois jeunes et des zones franches, où a-t-il raté quelque chose, s’il avait su il serait pas venu..

Alors il va les reconquérir c’est sur , il essaiera peut être le saut périlleux ou il s’habillera en clown pour les faire rire, ça détend de faire rire non.

 Le pauvre plaignons le il aurait pu rester dans l’opposition c’est plus facile de critiquer  que d‘agir.

Une chose de sur c'est qu'il a un sacré fil à la patte et qu'elqu'un qui tire vers le bas, Ha si on lui donnait les ballons rouges, les ballons rouges de son enfance  pour que les sondages s'envolent.

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 07:08

 

5754022582_d3f6ea8f01.jpg

Voilà le soleil qui se lève , l'air sent l'herbe humide , le coq s'égosille dans le poulailler du voisin, la journée s'annonce belle.

Tout à coup  la fenêtre  s'ouvre  à deux battants au milieu les bras en croix la voisine  toute vêtue de blanc apparaît, on dirait quelle va s'envoler , ses deux bras écartés simultanément  sur ces persiennes forment comme deux ailes blanches sur lesquelles trônent une petite tête noire .

Un moment mes yeux me trompent  je la voie s'envoler , va t elle tomber  non pas du tout elle s'est transformée en pie et jacasse sur l'arbre devant chez elle hochant furieusement de la queue.

Son petit oeil noir transperce l'espace inquisiteur , curieux  de tout et de rien aux aguets, une deuxième fenêtre s'ouvre sur le côté , ce n'est que l'araignée qui sort de son trou, elle sont copines  et  sont souvent synchronisées dans leurs mouvements.

Mais que ce passe t il la pie  semble rétrécir  à vue d'oeil, elle se transforme en gros cafard qui glisse le long du tronc  de l'arbre et se précipite dans le jardin  en rasant les murs , petite tâche noire sur l'herbe verte, pour enfin se retrouver devant le portail de sa voisine .

Le soleil du matin m'ébloui un peu , je ne vois pas bien mais j'entend  de nouveau jacasser  ce sont les deux femmes elles ont repris leur aspect humain et s'agitent comme des sémaphores , comemntant à grands gestes des  évenements sans importance.

C'est le début d'une belle journée de village transformé en bourg par la démographie galopante.6093694572_1ae23a1f02.jpg

Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:52

369730494_92d0fa1973.jpg

Chronique ordinaire d’un jour de printemps

 

 

La pluie fine de printemps a détrempé le sol

L’herbe grasse de l’hiver a peu a peu envahi les plates bandes.

L’appel de la terre se  fait sentir quelque chose de profond qui vient du fonds des ages, ce besoin de se confronter à nouveau à nos sources.

On se sentait las puis tout un coup quand la bêche coupe la motte , que l’odeur de glaise mouillée nous chatouille les narines, la fatigue disparaît.

Et comme pour nous  encourager un rayon de soleil traverse les nuages les mauvaises herbes  s’entassent  dans la brouette , la terre noire apparaît , promesse de culture.

Carpe diem disaient  nos anciens , prenez le plaisir ou il est , tout simple sans apprêt, contentez vous de vivre  votre vie au jour le jour, de se satisfaire d’un rien comme on se satisferait d’un tout .

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:13

mars2013 130 Deux regards

 deux perceptions

 

 

 

mars2013 128La réunion est programmée , les jeunes retraités sont conviés à venir se rencontrer

Espace de village , accueil sympathique  et le film commence.

Surprise  on va découvrir à travers divers témoignages , d’enfants , de retraités leur vision  de la retraite.

Curieusement on a l’impression que les témoignages sont pilotés , non par des retraités mais des actifs qui transposent inconsciemment leur propre anxiété.

D’un coup on prend dix ans on se croyait jeune on se découvre vulnérable , le procédé est louable mais le but n’est pas atteint .

On prend congé poliment à la pause , s’excussant  de ne pas être au diapason.

On peux être à la retraite et n’être pas vieux dans sa tête.

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 11:34

4579209272_c9f80416ef.jpg

Toute ressemblance avec un politique connu serait bien sur fortuite

 

 

Podium

 

Il l’attendait

De loin il arrivait

Hasard de la vie

La chute de l’un l’a fait monter les marches

Il portait l’espoir de jours nouveaux

La foule le plébiscitait il arrivait aux marches du podium

Le voilà hissé au plus haut la foule l’attend

Mais voilà , son podium est à Furriani

Du moins pourrait  on le croire.

Il vascille il branle , la foule se déchaine

il n'y a pas pire  que l'amour déçu

Il aimerait bien être resté en bas

Tranquile avec ses petites blaques

Il ne pensait pas tant faire rire

Ni faire autant grincer des dents.

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 10:35

8299623765_c3b1ce25fd.jpg

Etre la

Etre las

Posé comme une méduse

Echouée au bord du lit

Trainer sa vie

Comme un boulet

Etre la

Sans envie

Pas de prix à cette vie

Se lever à tout prix

Pourquoi faire

Rien à faire

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 07:46

 

 

 

mars2013 069L’envie

 

Un matin au soleil levant je m’interroge

Si un génie me disait aujourd’hui

Je peux réaliser tes souhaits

Quelle envie aurais je à formuler

Quand je regarde en arrière  je me dis

Que peut être j’ai déjà rencontré le petit génie.

Alors me direz  vous tout le monde a des envies.

Oui bien sur j’ai envie de vivre vieux

J’ai envie d’éloigner les souffrances

De voir ma famille heureuse .

Mais pour autant le propre du bonheur 

N’est pas de réaliser toutes ses envies

Mais bien d’avoir encore des envies

C’est cela qui fait la vie

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 07:20

 

943673070_1759431b3c.jpg

 

Espace relaxation double détente

 

 

 

Le voilà arrivé  à l’espace de relaxation , il en rêvait , depuis quelque temps il se sentait  stressé  alors il s’est lancé .

Il entre dans l’eau qui bouillonne , commence  à nager  doucement dans l’eau tiède il se sent massé , relaxé .

Il s’installe confortablement  contre le bord , les jets d’eau chaude l’entoure et lui picote la peau, il est bien.

Mais que ce passe t’il l’eau bouillonne de plus en plus fort , ça n’est pas désagréable bien au contraire , mais la chaleur a augmenté semble t’il , l’eau devient de plus en plus chaude   de minute en minute. Il veut sortir essaye de s’agripper au bord , mais il glisse .

Il cherche du secours   autour de lui mais il est seul , un instant il comprend mais c’est trop tard Il se lance en avant et glisse de plus belle sa tête glisse sous l’eau il suffoque , sa peau rougit , puis dans un dernier effort il claque ses pinces  et meurt.

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 09:38

 
mars2013 008Quand au hasard d'une photo ratée

on perçoit que la réalité perçue n'est qu'une illusion, temporaire.

Que ce que l'on croit voir n'est pas toujours la réalité alors on s'interroge

sur la valeur de nos vies , sur ce qui est important et ne l'est pas .

Alors aujourd'hui je puis le dire sans attendre , j'ai des bulles dans la tête.

L'important n'est il pas de s'amuser de tout, de garder l'esprit ouvert sur un monde qui nous sera toujours en partie inconnu.

 

 

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 07:53

3102839252_0a2e8b1394.jpg

Georgine

 

Elle s’appelait de son vrai nom Georgette, mais elle ne le trouvait pas beau et elle s’était rebaptisée Georgine , plus moderne disait telle.

Georgine donc n’avait pas eu de chance dans la vie , affligée d’un physique ingrat , une mâchoire proéminente  et des dents en avant  ainsi qu’une fort mauvaise vue qui l’obligeait à porter des verres en forme de  loupes qui  donnait  un regard bizarre, le tout ajouté à une taille sans grâce , mais en contrepartie d’une grande gentillesse.

Georgine dernière d’une famille nombreuse  servait de garde malade   à sa vielle mère cardiaque et abusive  qui l’empêchait de vivre  sa vie .

Georgine n’était pas belle mais elle avait un cœur , comme tout le monde , et même si elle faisait peur aux petits enfants  qu’elle gardait elle avait un amoureux.

Son Gaston  n’était pas  beau non plus affligé d’une myopie grave  il avait ce regard halluciné  que les myopes avaient autrefois à cause des verres épais comme des culs de bouteille.

A presque trente ans  elle n’était pas mariée , sa mère n’aurait pas supporté qu’elle la quitte , alors on les voyaient main dans la main au Jardin de plantes ou sur les bancs au bord du canal amoureux  de Peynet atypiques , touchants et beaux dans leur amour.

Vint _un jour ou ont ne vit plus Georgine , on appris son décès à trente cinq ans d’une crise cardiaque, ainsi celle  qui n’avait pu vivre sa vie était  décédée avant sa génitrice triste destin.

Depuis son Gaston ère seul de bancs en bancs à la recherche des souvenirs de sa Georgine amoureux perdu .

Repost 0

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories