Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 06:26

 

132504831_e8a8f4cf80.jpg  

 

Depuis quelque temps il avait les idées qui s'effilochaient.

Il perdait ses clés , oubliait ou il avait garé sa voiture

Parfois il se regardait dans la glace et se demandait qui était ce visage.

Il mettait cela sur l'effet de stress, la pression professionnelle , son cerceau devait rouler

en roue libre.

Il affectionnait les baguettes de pain au sésame et les longuets , il avait vite fait le rapprochement entre le fait que quand il en consommait, il sentait derrière ses yeux comme des fourmillements, quelque chose le grattait dans son crâne.

Un jour il eu une sensation de présence au fond de sa gorge , il éternua et senti le long de sa narine droite quelque chose qui courait

Il était en face de sa glace  de salle de bains  et il vit sortir de son nez , comme la queue d'une  souris  qui se faufila bien vite jusqu'au fond de sa tête.

Enfin il savait d'où lui venait ses absences, une  souris lui grignotait le cerveau, et venait manger les graines  de sésame dont ses baguettes étaient garnies.

C'était un homme bon qui n'avait jamais fait de mal à autrui, de ce fait il ne pensa pas un instant  à détruire l'intruse , mais bien au contraire à l'apprivoiser.

Il avait vu au super marché des nouveaux longuets au sésame , il en fit l'acquisition et commença à les grignoter doucement  en les rapprochant  de ces narines.

Les premières tentatives furent vaines , mais il ne se lassa pas , il sentait que la souris dans  son crane s'affolait et que la tentation l'amènerai à sortir;

Depuis qu'il avait compris d'où venaient ses absences il était plus serein  et plus patient, un matin il la senti plus proche il alla un bâtonnet et le passa délicatement sous sa narine droite, il senti alors les griffes de la petite souris qui descendait doucement .

Pris d'un violent éternuement il projeta l'animal hors de son corps et il vit devant lui  la petite souris qui grignotait son cerveau , devant lui tremblante de peur.

ll la pris délicatement dans  sa main et lui chuchota, n'est pas peur , nous allons ensemble  apprivoiser le temps.

Depuis il sont devenus des amis inséparables , elle niche dans sa tête, mais d'un accord tacite, ne grignote plus son cerveau se contentant de  venir manger les longuets au sésame qu'il lu apporte  tous les jours.

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories