Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 09:43

 

 

2750812536_0116910aa6.jpg

Une  lueur dans la nuit qui filtre des volets disjoints, la voisine est elle rentrée?

Adèle ne le  pense pas, bien qu'elle ne se parle plus  pour des vagues querelles  de voisinage, elle la sait bruyante  et là rien pas un bruit.

Les jours passent  et la lumière est toujours là, sans aucun signe  de présence, Adèle hésite , sa voisine aurait elle eu un malaise

.Prise d'une vague inquiétude  elle décide d'aller voir.

Elle frappe à la porte, sans réponse, hoche la poignée , la porte s'ouvre sans bruit, elle n'était pas fermée à clé.

 

Elle appelle à haute voie, personne ne lui répond elle s'aventure plus avant , une pièce est faiblement  éclairée sans aucune présence.

Il ne lui faut pas longtemps pour se rendre compte que la maison est vide, un peu gênée elle s'apprête à repartir  quand  son regard est attiré  par une armoire  ouverte  de laquelle semble  filtrer un courant d'air frais.

Elle s'approche doucement  et à sa grande surprise  se rend compte que derrière la porte de l'armoire  s'ouvre une ouverture béante qui laisse passer un air froid et humide

Interloquéee elle allume son portable qui éclaire faiblement  un escalier étroit, elle repart alors en arrière se rappelant avoir vu à l'entrée un chandelier en cuivre et une boite d'allumettes.

Une fois allumé  la bougie, un peu tremblante  mais curieuse d'avoir le fin mot de l'histoire elle descend doucement  les marches de ciment qui s'enfoncent dans le noir  en se tenant à une rampe de fer  scellée au mur.

L'escalier en colimaçon s'enfonce  dans les profondeurs  de la terre aucun bruit  ne s'entend  hormis  celui étouffé de ses pas .

A la lumière vacillante de la bougie elle ne voit que des ombres fantastiques et elle commence à prendre peur .

Elle s'apprête à renoncer quand son pied touche le sol plat et  froid de ce qui doit être une cave .

Elle s'avance dans la pénombre que la lueur de la bougie  ne dissipe pas quand elle entend un  grognement , paralysée par la peur elle manque de faire tomber la bougie  , dans le mouvement  elle découvre un corps allongé , craignant le pire  elle se précipite et découvre le secret  de la voisine.

Adèle comprend  en voyant le corps allongé sur un méchant   matelas , soulevé  par un ronflement  sonore  que l'armoire  avait été placée pour dissimuler  l'entrée de la cave  et que sa voisine  descendait en catimini pour boire  en toute tranquillité.

Elle refait marche arrière  sans faire de bruit , referme  soigneusement la porte  derrière elle , un peu honteuse d'avoir  découvert ce secret, rente chez elle et se fait un café

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Nouvelle plume
  • Nouvelle plume
  • : Humeurs humour passion des mots
  • Contact

Recherche

Catégories